BIENVENUE A TOUS SUR THE OTHER SIDE ! :rebondit:
Nous sommes heureux de vous accueillir sur cette deuxième version, les nouveautés se trouvent ici, n'hésitez pas à poster à la suite. :cute:
VOUS POUVEZ AIDER LE FORUM SI VOUS LE VOULEZ :
En postant sur notre fiche bazzart, fiche prd et voter au top-site ! :sauchou:

Partagez | 

 If you ever need someone to cry to ( lestone )


avatar
"Cause I'm a nightmare dressed like a daydream" - Gone Club
Messages : 79
Age : 24
Célébrité : Benjamin fucking hot Eidem
Pseudo internet : gladou
Arrivé le : 25/01/2016
Ce qu'il faut savoir sur moi :

Battu par son père jusqu'à ses quinze ans + a perdu sa mère à cause des nombreuses violences dont elle faisait l'objet au même âge + a une soeur de dix ans de moins que lui + y tient comme à la prunelle de ses yeux + est un incorrigible petit voyou + a déjà volé plusieurs fois à l'étalage et passé plusieurs nuits en prison + ses parents avaient un commerce d'antiquité prospère à Londres avant qu'ils ne fassent faillite un an avant sa naissance + il a toujours vécu dans une pauvreté non dite + est l'arrière petit fils de Audrey Hepburn + sa mère est une de ses descendantes + il n'a jamais profité du luxe de ce nom + s'est réfugié chez sa grand mère paternelle à ses quinze ans à Londres avec sa petite soeur + a un héritage qu'il a laissé complètement à sa soeur + vit de petits boulots + a d'excellents résultats scolaires malgré son attitude + rêve de devenir océanographe + a été en Martinique pour admirer la faune maritime à ses 17 ans avec sa soeur + est reparti à Londres il y a deux ans pour voir sa famille et y a rencontré Stone à l'hôpital + il est une des premières personnes qu'elle a vu et ils sont meilleurs amis depuis + il n'a jamais été amoureux mais elle pourrait faire changer les choses + il n'a jamais été en couple non plus + c'est un gentleman avec les femmes et un voyou avec les hommes + a de nombreuses cicatrices dû aux violences dont il a été victime + a été obligé d'aller chez un psychologue afin de gérer sa colère constante + c'est un gamin, il ne tient pas en place deux secondes + pas du tout hautain ni prétentieux à cause de son nom + est un peu en retrait de tout, n’a pas vraiment envie de se mêler aux autres + il est passionné par les poissons et toutes les créatures marines + il a toujours rêvé d’être un bon père, mais est trop à la dérive pour être une bonne personne tout court + c’est un vrai anglais, gentleman et bien élevé, après avoir été chez sa grand mère maternelle + toujours inquiet pour sa sœur, il a toujours les yeux plissés et a du coup une ride du lion précoce + a déjà touché à la drogue il y a deux ans, mais a rapidement arrêté + a un grand cœur caché derrière un visage bourru + a toujours un bel accent anglais.

~~~~  



Braxton Hendrix
Une rencontre à Londres, dans un hôpital, un réveil assez chaotique, et Lenny qui a su prendre soin d'elle durant de longs mois de convalescence. Les deux s'aiment au delà du possible, ferait tout pour s'aider à traverser une vie pleine de merde, d'embrouilles et d'obstacles. Colocataires, meilleurs amis, mais aussi tellement plus. Voir l'autre souffrir est insupportable. Voir l'autre avec un autre ou une autre est déchirant. Jalousie mal placée peut-être ou simplement des sentiments non révélés pour le moment. Qui sait ce qui arrivera par la suite.

~~~~~~


Tamsin Rosen, une des seules personnes en dehors de Braxton a qui il va confier certaines choses. En général, ça a rapport avec ses études ou ses jobs, parfois par rapport à Braxton. Sa famille, il n'en parle pas, donc ce n'est pas un de leur sujet. Pourtant, ils sont bien ensembles, c'est agréable d'être avec elle, elle est un vent de fraîcheur. Skyler Williams en cours. Zia Worthington ou celle qui se tape Brax, qui est fiancé à ce con de Nate, et qui en plus est une peste. Les deux jeunes gens ne s'aiment pas, ne se supportent pas, ne savent pas rester dans la même pièce sans que ça ne parte dans tous les sens. Pourtant, un évènement particulier, une faiblesse de la part de Zia va faire pencher la balancer et faire un peu fondre le coeur de glace de l'anglais. Juliet Keynes, son ancienne filleule chez les Gone, une petite perle blonde, très ressemblante à sa soeur. Ils se sont bien trouvés, savent s'amuser en se perdant dans des méandres de bouteilles de bières, de pizza et de blagues nulles. Deux Gone dans toute leur puissance. Sawyer Rosenfeld, la princesse de mes deux qui ne sait pas aligner deux mots dixit Lenny dans ses plus grands moments. Un jet de café, des excuses à peines pensées et voilà la troisième guerre mondiale qui se prépare. Peut-être que si elle était dans une situation plus délicate, elle la fermerait deux secondes.


Alexis Lancaster
Une princesse déchue. Un stéréotype tellement banal. Pourtant, c'est le commencement d'une chose que Lenny n'aurait jamais imaginé. Les deux jeunes gens, tellement différents, ont su trouvé quelque chose à l'autre car l'attraction est plus qu'évidente entre eux. Un tutorat, une recherche d'emplois, un peu de flirt et les voilà qui passent la Saint Valentin ensemble. Affaire à suivre ? Sans aucuns doutes. Lenny qui ne voit que par les yeux bleus de Braxton pourrait bien voir à travers ceux noisettes d'Alexis.

(#) Sam 27 Fév - 0:59

better be the one you want to be with



Le cœur attaché à sa main, il regarde encore et encore la photo de cette après-midi à Londres qu’il a passé avec Braxton. Le sourire sur son visage de porcelaine, ses lèvres roses qui sourient à une vie retrouvée mais incomplète, la vie retrouvée, un ami trouvé. Lenny se souvenait de cette après-midi comme si c’était hier. Il se souvenait du rire de Braxton dans ses oreilles, de ses étreintes chaleureuses, de sa peau chaude sous le soleil unique de l’Angleterre. Il se souvenait de tout. Alors il se demandait bien comment cette si belle époque a pu viré au vinaigre en si peu de temps. A peine quelques mots échangés, à peine un regard capté, il la voit faire sa vie, dépérir à sa manière, n’ayant plus aucunes idées de comment l’aider à s’en sortir alors que lui-même vit plus qu’il ne l’a jamais fait. Il sort, il va à des rendez-vous mystérieux avec Alexis Lancaster, il va dans des bars, il vit une vie d’étudiant normal, allant jusqu’à se faire draguer par un gay dans un bar après une journée de cours. Il vit pendant qu’elle se perd dans une amitié qu’elle pense perdue d’avance. « Braxton, rappelle-moi s’il te plait, ça fait au moins le cinquantième message que je te laisse. » Enervé par ce silence, il enfile son jogging le plus chaud, un t-shirt et un gros pull en laine que sa grand-mère lui avait offert il y a deux ans. Le même pull qu’il avait porté cette après-midi à Londres. Ses baskets effilochées aux pieds, ses écouteurs fourrés dans ses oreilles, un bonnet gris afin de se protéger du froid de la côte est, il partit, la musique dans ses oreilles, la porte claquée derrière lui. Il avait envie de voir autre chose qu’une chambre déserte, qu’une chambre où régnait une atmosphère tendue et sur le fil du rasoir en permanence. Lenny en avait plus que marre de cette ambiance et cherchait depuis une semaine à confronter Braxton à ce sujet. Savoir pourquoi elle était si distante, si en colère. Si isolée. Il n’avait plus aucunes idées de ce qui se passait dans sa tête, de ce que son corps avait besoin, de si elle était dans la merde la plus totale ou si elle pouvait se débrouiller seule. Son corps tendu par la fatigue accumulée et le stress que lui procurait cette situation, il courut durant de longues minutes, répondant de temps en temps à Alexis, lui posant des questions sur sa journée et ce qu’elle avait à faire en tutorat pour le lendemain. Il aimait lui parler car elle le calmait, elle arrivait avec ses yeux chocolats et son visage d’enfant à le calmer d’une manière dont personne n’a jamais su le faire. En douceur, sans être brusque, juste avec une caresse sur la joue du bout de ses doigts et d’un regard tendre. Une tendresse dont Lenny n’a jamais été victime. Il ne connaît que la colère et la violence. Depuis sa naissance, il n’a connu que ça. Un océan de violence brutale et cruelle. Une violence dont ni lui ni sa mère n’avait mérité les coups. Il protégeait sa sœur comme la prunelle de ses yeux car il était hors de question qu’elle n’en fasse les frais à cet âge si jeune. Elle n’a que douze ans, bientôt treize. Elle est jeune, pleine de vie, un vrai petit génie et n’a eu à subir les foudres d’un père frustré par une vie dont il ne voulait plus faire partie. Elle a eu de la chance sa sœur, d’être la dernière, d’être la rescapée d’un monde qui n’avait pas une once de rédemption. « Braxton, répond. » Le téléphone sur son oreille, il appelle encore, tout en courant, il appelle et tombe sur une messagerie remplie de ses messages. Où est-elle ? Que fait-elle ? Il n’a jamais été aussi paniqué de sa vie. S’arrêtant en plein dans le parc, il regarde le ciel chargé de nuages pleins d’eau prêt à lui tomber dessus. « Putain Brax. » Il est en colère. Il charge comme un taureau prêt à attaquer. De quel droit lui fait-elle ça alors qu’il a toujours été là pour elle ? De quel droit se permet-elle d’être jalouse ainsi alors qu’il n’a rien fait, rien ? Décidant qu’il était inutile de contracter une pneumonie par ce temps glacial et cette pluie qui s’annonçait, il rentra dans sa chambre universitaire. Cette chambre qu’il voulait à tout prix quitter une demi-heure plus tôt car devenant étouffante. Lenny prit le chemin du retour, espérant secrètement que Brax ne soit pas dans la chambre afin de ne pas avoir à faire face à son visage fermé. A cette expression qu’elle avait ces temps quand elle le regardait. Une expression qu’il détestait voir sur le visage de sa meilleure amie. Il poussa la porte de sa chambre, son bonnet dans les mains, son téléphone dans l’autre, répondant à un énième message de sa sœur. Il leva la tête, presque au ralenti avant d’appuyer sur envoyer et fit face à une Braxton, dans son lit, fumant un joint. Pour ne pas changer. « Salut Brax. » Sa voix basse, grave, engourdie par le vent qui l’avait frappé lors de sa course retour. Il avait vu son vœux jeté aux oubliettes. Il allait avoir cette conversation aujourd’hui, à présent. « Ton téléphone est en panne ? » Ton de reproches, ton voulant bien faire comprendre qu’il n’était pas né de la dernière pluie. « Je t’ai appelé des dizaines de fois. Je crois même avoir remplis ta boite vocale. » Il prend une cigarette dans son paquet presque vide, pense à noter à en racheter, et lui refait face, sa clope à la bouche, son briquet tout prêt de ce bâton de cancer pur. Il aspire la fumée primaire, celle qui enveloppe le corps d’une douce léthargie. « Y’a quoi là ? Hein ? Tu m’évites, tu me regardes comme si j’avais la peste. Y’A QUOI BRAXTON ? » Il en a marre d’être passif. Il en a marre de ce regard pleins de questions sans réponses. Il en veut ses réponses.

_________________
Wake up, take a sip of Ace of Spade like it's water. I been on the molly and them Xans with your daughter. If she catch me cheating, I will never tell her sorry. If she catch me cheating, I will never tell her sorry. Porches in the valley, I got Bentleys, I got Raris. Taking pain pills on the plane, getting chartered. Popping tags on tags, I was starving. Bitch, I got the juice and carbon. Turn a five star hotel to a traphouse. Roaches everywhere, like we forgot to take the trash out. Flood my cross with ice, getting money my religion ★ lenny hepburn
Voir le profil de l'utilisateur http://www.theothersiderpg.org/t1186-i-just-want-to-feel-your-bo http://www.theothersiderpg.org/t1199-stars-shooting-lenny

avatar
"Cause I'm a nightmare dressed like a daydream" - Gone Club
Messages : 863
Age : 24
Célébrité : Joséphine Skriver ♥
Pseudo internet : .GOLDEN
Arrivé le : 22/12/2015
Ce qu'il faut savoir sur moi :
Braxton "Stone" Hendrix

∆∇∆∇∆∇∆∇∆∇

Fifty Shades:
 

Caractère:
 

∆∇∆∇∆∇∆∇∆∇

JULSTON


∆∇∆∇∆∇∆∇∆∇


JULIET et Stone se sont rencontrés dans une salle d'hôpital, l'truc bien morbide, elle pour ses jambes, Stone pour sa mémoire. Elles ont toutes les deux subis un lourd traumatisme, elles se ressemblent sur plusieurs points, depuis elles se soutiennent mutuellement, elles sont devenues très proches, Juliet est sa confidente avec qui elle arrive à parler de tout et de rien, ensembles rien ne les arrêtent ! RACHELLE c'est la meuf toujours défoncée, avec qui elle passe des soirées à s'enfumer la tête, à goûter toutes sortes de substances illicites, elle est aussi celle qui la ramène doucement vers le monde dans lequel Brax' à toujours vécue. Comme on dit "chassez le naturel et il revient au galop ! GABRIEL est son BFF, sa moitié, son pilier ici, ils sont similaires et s'entendent plus que bien tous les deux, de plus elle revendique la rivalité des deux frères vu la relation qu'elle a avec THEODOR, elle a découvert son vilain petit secret concernant sa confidente.. Brax' tente de l'éloigner d'elle et lui, fait tout pour se mettre Braxton dans la poche. Elle est proche d'AZUR avec qui elle prend un malin plaisir à dénigrer les héritières ! MIRANDA c'est la meuf toute sage avec qui elle bosse au Starbuck, elle ne ferait pas de mal à une mouche et à le sens de l'aide à personne, c'est ce qu'elle fait avec Brax' qui, elle l'embarque dans tous les plans foireux du coin histoire de la décoincer un peu. Elle forme une team parfaite en compagnie d'ISAAC, GALE et JORDEN, ils boivent, fument, font les 400 coups ensembles, ils aiment ça, ils sont pratiquement inséparables, elle les aiment comme des frères même si elle n'a pas connue certains dans des endroits fréquentables.. Quelques mensonges font aussi partie de leur bande.


NASTON


NATHANIEL c'est son bon pote, un pote qui pourrait devenir plus ?.. Non, non !! Impossible. Quoi que.. Ils se connaissent depuis un bon moment mais ne se sont plus adressé la parole, Brax' ne s'en souvient pas et Nath' se garde bien de lui avouer. Leur relation est basé sur un mensonge, de vilains secrets qui pourrait bien finir par tout dévaster.



LUSTON
" Yeux dans les yeux, bouche contre bouche et nos corps battaient au rythme de l'amour qui nous enivrait. Il était mon ange mais, aussi mon démon, j'étais son rêve tout en étant son cauchemar. L'amour passionnel, l'amour comme il y en a si peu. L'amour qui nous a détruit. Il était mien, j'étais sienne avant que l'orage ne frappe et fait couler mes larmes, fait trembler mon être de toute sa force. En une seconde l'amour s'en va sans laisser aucune trace.. Ou presque. Un premier amour ne s'oublie jamais. "


ZIATON FOREVER ♥️
La plus belle de TOS elle est dans mon lit !

(#) Sam 27 Fév - 12:18

Tu tournes en rond encore et encore perché sur le toit de l'université. Ton échappatoire du moment, t'en avait besoin de ça, ta chambre ne te donnait plus envie d'y entrer. Trop de moments, de souvenirs. Lenny. Lenny que tu ne voulais absolument pas croiser, pas maintenant, une boule de rage s'était formé dans ton bas-ventre et, tu n'étais pas prête à l'affronter maintenant. Tu savais que ta colère pouvait avoir l'effet de coup de poignard grâce à tes mots les uns plus dur que les autres. Tu te laisse aller à une vie de débauche et Priam est ton guidé. Tu sais que tout ça te fera du mal plus que jamais mais, ça t'fait tellement de bien de sombrer. Tu tires activement sur ta cigarette presque à sa fin, tes yeux rivé vers l'horizon. Le froid vient glacer tes mains, les brûlants. Le nez rouge, le teint pâle, tu n'as pas beaucoup dormi pour ne pas dire pas du tout. Ton esprit est hanté de questions, torturé. Tu t'approches du rebord, tes yeux regardent le sol quelques instants, tu t'étires en inspirant. Tu fermes les yeux pour sentir l'air frais glisser sur ton visage. Tu finis par reculer, frottant tes mains pour te réchauffer. T'as l'impression de porter de lourds bagages sur tes épaules, t'en as mal au dos, mal à la tête, mal au coeur de toutes ces déceptions consécutives qui ornent ta vie en ce moment. Jamais tu n'aurais pensé que Lenny en ferait partie. Tu lui en veux. Tu la vue avec elle, ça t'as fait tout drôle. Toi qui pensais être la seule qui compte pour lui. Tu devras le partager aujourd'hui, t'en as pas envie. Tu veux pas. Tu préfères le perdre complètement que de le sentir s'éloigner de toi pour une autre tout droit sorti de nulle part. Tu rallumes ton portable le temps de regarder l'heure. Il n'arrête pas de vibrer. Les notifications de messages vocaux défilent sous mes yeux. Tous de Lenny et de Sky'. Tu veux pas les écouter. T'as presque peur d'entendre sa voix. Vous étiez éloignés depuis bien trop longtemps, c'était une première pour vous. Et Sky' tu l'évites un peu en c'moment. T'es pas fière de ton comportement avec Priam, les remords s'accumulent. Tu sais pertinemment que ta meilleure amie va en souffrir mais, vous continuez de vous voir. Quand tu es avec lui, c'est comme ci tout ça n'avait aucune importance. Comme si plus personne ne comptait à part vous deux. Il te fait rencontrer d'autres joies. Il te fait oublier, il te fait t'évader de ton quotidien morbide, peu importe la façon, le principal c'est qu'il y arrive. Tu décides de descendre de ton perchoir secret. T'as besoin d'prendre des affaires, tu sais pas où tu vas nicher ce soir mais, une chose est sûre c'est que ce ne sera pas dans ta putain de chambre d'étudiant. Dormir près de Lenny c'était trop dur pour moi, je n'avais pas encore la force. J'pouvais pas faire semblant. Tu descends les escaliers en sautant les marches par deux. Tu ressens la chaleur étouffante de l'université. T'arrive devant la porte de ton nid, t'appréhende d'ouvrir la porte, t'appréhende de croiser Lenny. Tu espères profondément ne pas le croiser. Tu empoignes la poignée fermement et ouvres d'un seul coup. T'analyse les lieux, aucune trace de lui. Seul son parfum flotte encore dans la pièce. Ton cœur se pince, t'avais plus mis les pieds ici depuis la tempête. Tout te fait bizarre. Ton regard croise une photo posée sur le lit de Lenny, tu t'en approche. Tu reconnais l'endroit, le moment, ça te met les larmes aux yeux. Tu te souviens de cette journée, de vos éclats de rire. De vos conneries, de vos regards échangés, tu te souviens de tout. T'as l'impression que cette journée, cette joie est tellement loin derrière toi aujourd'hui. T'as l'impression que tout ça n'existe plus maintenant. Tu lâches la photo qui vole délicatement pour reprendre sa même place. Tu t'assois sur ton lit, fouillant dans ton sac le matériel nécessaire pour te faire un joint. T'en avais besoin. Tu roules rapidement et le portes à tes lèvres pour venir l'embraser d'un coup de flamme. Tu t'allonges, prenant une grosse taff qui te faisait tourner légèrement la tête. Ton ventre crie famine mais, rien ne peut entrer dans ta bouche, t'as pas faim. Ta soirée de la veille t'en empêche, l'alcool est encore dans ton estomac et te donne des nausées. T'as mal à la tête, t'es fatiguée, tu te souviens plus de tout, tu sais juste que Priam t'as fais prendre un comprimé hier soir. Tu sursautes à peine, ton cœur bat à 2000 quand la voix de Lenny retentit dans la chambre. Tu te retournes vers lui. - Salut. Tu réponds à peine, tu réponds comme si chaque mot que tu venais de prononcer venait de t'écorcher la bouche. Tu le regardes à peine. Tu hoches la tête à sa remarque ironique sur ton portable éteint. - J'ai vu, j'étais occupé Lenny. Mensonges. Tu voulais juste l'éviter. Ta voix résonne franchement comme si tu étais toi-même convaincue de tes dires. Lenny se met à gueuler en face de toi, t'étais pas prête pour des explications, tu ne t'y étais pas préparé psychologiquement. T'en avais gros sur le cœur mais, tu n'étais pas prête à les affirmer. - Non, nuance je ne te regarde plus du tout Lenny. Ta voix est dure, ferme. T'étais mauvaise quand t'étais blessée. Et ça, avec n'importe qui du proche au moins proche. - Y A rien ! On va pas en parler pendant trois heures putain ! Arrête de me gonfler avec ça, j'me suis trouvé une occupation bien plus intéressante à faire, tout comme toi je suppose ? Un sourire vicieux sur ton visage, tu relèves enfin les yeux vers ce qui était ton meilleur ami autrefois. - En parlant de ça comment va ta pétasse brune ? Raconte- moi Lenny, j'suis certaine que t'as beaucoup de choses croustillantes à m"dire, alors je t'écoute. Tu souris faussement de pleine dent, prenant un ton faussement empathique. En réalité t'avais envie de les écraser tous les deux sur le coup. - Elle te rend heureux alors ? Elle te comble ? Sûrement puisqu'il a suffi de très peu de temps pour que tu m'oublies. Tu hausses les épaules, ta mâchoire se crispe en prononçant ta dernière phrase. Tu prends ton sac et, tu te lèves d'un bond, tu pouvais plus. Tu pouvais pas faire semblant, comme si tout allé bien. Rien ne va. Tu te plantes face à lui, plantant ton regard dans le sien quelques secondes avant de passer en le bousculant. - C'est bon Lenny, j'étais juste venue récupérer des affaires, j'veux pas de ta pitié, j'veux juste que tu me laisse tranquilles et que tu continues de vivre ton idylle parfaite avec ta... Tu lèves les yeux au ciel en expirant, ta main sur la poignée de la porte, prête à quitter cette pièce et Lenny. - C'est mieux comme ça.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.theothersiderpg.org/t332-l-alcool-cey-de-l-eau-stone http://www.theothersiderpg.org/t332-l-alcool-cey-de-l-eau-stone http://www.theothersiderpg.org/t334-braxton-stone-hendrix-609-250-1547

avatar
"Cause I'm a nightmare dressed like a daydream" - Gone Club
Messages : 79
Age : 24
Célébrité : Benjamin fucking hot Eidem
Pseudo internet : gladou
Arrivé le : 25/01/2016
Ce qu'il faut savoir sur moi :

Battu par son père jusqu'à ses quinze ans + a perdu sa mère à cause des nombreuses violences dont elle faisait l'objet au même âge + a une soeur de dix ans de moins que lui + y tient comme à la prunelle de ses yeux + est un incorrigible petit voyou + a déjà volé plusieurs fois à l'étalage et passé plusieurs nuits en prison + ses parents avaient un commerce d'antiquité prospère à Londres avant qu'ils ne fassent faillite un an avant sa naissance + il a toujours vécu dans une pauvreté non dite + est l'arrière petit fils de Audrey Hepburn + sa mère est une de ses descendantes + il n'a jamais profité du luxe de ce nom + s'est réfugié chez sa grand mère paternelle à ses quinze ans à Londres avec sa petite soeur + a un héritage qu'il a laissé complètement à sa soeur + vit de petits boulots + a d'excellents résultats scolaires malgré son attitude + rêve de devenir océanographe + a été en Martinique pour admirer la faune maritime à ses 17 ans avec sa soeur + est reparti à Londres il y a deux ans pour voir sa famille et y a rencontré Stone à l'hôpital + il est une des premières personnes qu'elle a vu et ils sont meilleurs amis depuis + il n'a jamais été amoureux mais elle pourrait faire changer les choses + il n'a jamais été en couple non plus + c'est un gentleman avec les femmes et un voyou avec les hommes + a de nombreuses cicatrices dû aux violences dont il a été victime + a été obligé d'aller chez un psychologue afin de gérer sa colère constante + c'est un gamin, il ne tient pas en place deux secondes + pas du tout hautain ni prétentieux à cause de son nom + est un peu en retrait de tout, n’a pas vraiment envie de se mêler aux autres + il est passionné par les poissons et toutes les créatures marines + il a toujours rêvé d’être un bon père, mais est trop à la dérive pour être une bonne personne tout court + c’est un vrai anglais, gentleman et bien élevé, après avoir été chez sa grand mère maternelle + toujours inquiet pour sa sœur, il a toujours les yeux plissés et a du coup une ride du lion précoce + a déjà touché à la drogue il y a deux ans, mais a rapidement arrêté + a un grand cœur caché derrière un visage bourru + a toujours un bel accent anglais.

~~~~  



Braxton Hendrix
Une rencontre à Londres, dans un hôpital, un réveil assez chaotique, et Lenny qui a su prendre soin d'elle durant de longs mois de convalescence. Les deux s'aiment au delà du possible, ferait tout pour s'aider à traverser une vie pleine de merde, d'embrouilles et d'obstacles. Colocataires, meilleurs amis, mais aussi tellement plus. Voir l'autre souffrir est insupportable. Voir l'autre avec un autre ou une autre est déchirant. Jalousie mal placée peut-être ou simplement des sentiments non révélés pour le moment. Qui sait ce qui arrivera par la suite.

~~~~~~


Tamsin Rosen, une des seules personnes en dehors de Braxton a qui il va confier certaines choses. En général, ça a rapport avec ses études ou ses jobs, parfois par rapport à Braxton. Sa famille, il n'en parle pas, donc ce n'est pas un de leur sujet. Pourtant, ils sont bien ensembles, c'est agréable d'être avec elle, elle est un vent de fraîcheur. Skyler Williams en cours. Zia Worthington ou celle qui se tape Brax, qui est fiancé à ce con de Nate, et qui en plus est une peste. Les deux jeunes gens ne s'aiment pas, ne se supportent pas, ne savent pas rester dans la même pièce sans que ça ne parte dans tous les sens. Pourtant, un évènement particulier, une faiblesse de la part de Zia va faire pencher la balancer et faire un peu fondre le coeur de glace de l'anglais. Juliet Keynes, son ancienne filleule chez les Gone, une petite perle blonde, très ressemblante à sa soeur. Ils se sont bien trouvés, savent s'amuser en se perdant dans des méandres de bouteilles de bières, de pizza et de blagues nulles. Deux Gone dans toute leur puissance. Sawyer Rosenfeld, la princesse de mes deux qui ne sait pas aligner deux mots dixit Lenny dans ses plus grands moments. Un jet de café, des excuses à peines pensées et voilà la troisième guerre mondiale qui se prépare. Peut-être que si elle était dans une situation plus délicate, elle la fermerait deux secondes.


Alexis Lancaster
Une princesse déchue. Un stéréotype tellement banal. Pourtant, c'est le commencement d'une chose que Lenny n'aurait jamais imaginé. Les deux jeunes gens, tellement différents, ont su trouvé quelque chose à l'autre car l'attraction est plus qu'évidente entre eux. Un tutorat, une recherche d'emplois, un peu de flirt et les voilà qui passent la Saint Valentin ensemble. Affaire à suivre ? Sans aucuns doutes. Lenny qui ne voit que par les yeux bleus de Braxton pourrait bien voir à travers ceux noisettes d'Alexis.

(#) Lun 29 Fév - 1:03

Occupée. Occupée ? Il n’en croyait pas ses oreilles. Elle qui jurait toujours être là pour lui ne déniait pas répondre au téléphone et sortait une excuse aussi bidon que celle-là. Il en avait entendu des belles de la part des autres, de la part de son père qui frappait sa mère, de sa mère qui voulait couvrir son père, de sa sœur qui se faisait taper dessus à l’école et ça n’avait pas duré longtemps une fois que Edward eut été à ladite école pour faire peur à ce petit enfoiré qui frappait sa petite sœur. Il en avait entendu des belles. Mais là, il ne supportait plus. Toute la colère qu’il ressentait il l’exprimait à présent. Il ne la gardait plus comme une sorte de capsule temporelle cachée, il la faisait voir le jour, l’exposant à la vue de cette meilleure amie qui semblait décidé à l’éviter comme la peste. « Non, nuance je ne te regarde plus du tout Lenny. » Ahuris. Abasourdi. Il la regarde avec peine. Qu’elle lui dise ça, sur ce ton, cette expression sur son visage. « De mieux en mieux. » Il n’en peut plus. Cette tension, cette lueur dans ses yeux. Elle veut lui faire du mal, elle veut le blesser. Durement. Méchamment. Elle veut qu’il souffre autant que lui l’a fait souffrir. Comment a-t-il blessé la jeune femme ? Il n’en a pas la moindre putain d’idée. Il sait juste qu’il a du faire quelque chose de sacrément mauvais pour qu’elle lui parle sur ce ton, qu’elle le regarde ainsi. « Y A rien ! On va pas en parler pendant trois heures putain ! Arrête de me gonfler avec ça, j'me suis trouvé une occupation bien plus intéressante à faire, tout comme toi je suppose ? » « Oh une nouvelle occupation. Je devais être sacrément important dans ta vie alors pour que tu puisses me remplacer aussi rapidement. » La cigarette à la bouche, il aspire une grande bouffée. Laissant le temps à la nicotine de prendre place dans son système, de calmer la moindre parcelle de son corps, en vain. « Et je ne vois absolument pas de quoi tu parles ? » Il savait pertinemment de quoi elle parlait. Alexis. Un prénom qui semblait être une injure dans la bouche de Braxton. « Si tu m’en veux pour sortir avec d’autres personnes, franchement Brax ?! » La jalousie entre eux était omni présente. Pour eux, il n’y avait rien de pire que de voir l’autre avec une autre personne. Appelez ça de la possessivité maladie ou une fort désir d’appartenance, mais il était inconcevable pour l’un de partager sa moitié. « En parlant de ça comment va ta pétasse brune ? Raconte- moi Lenny, j'suis certaine que t'as beaucoup de choses croustillantes à m"dire, alors je t'écoute. » Son sang ne fit qu’un tours. Qu’on parle d’Alexis dans ces termes, même Brax, il ne supportait pas. Le manque de respect, il ne supportait pas. Qu’on parle en mal d’une personne qui lui était chère, il ne supportait pas. « Tu retires ça, tout de suite. Et je n’ai rien à te raconter avec cette attitude. » Il pointait sa cigarette vers elle, tremblant de colère. Elle le poussait à bout, le rendait fou de colère et d’envie. Tout ce qu’il ressentait pour Brax était multiplié par cinq cent à cet instant. Il avait de la peine pour elle. Parce qu’elle ne voyait jamais rien. Elle ne voyait pas que la colère de Lenny n’était pas directement dirigé vers elle mais vers tout le reste. « Elle te rend heureux alors ? Elle te comble ? Sûrement puisqu'il a suffi de très peu de temps pour que tu m'oublies. » « Comment tu peux dire ça Stone ? Que je t’oublis. Les deux dernières années ont été quoi pour toi ? Du vent, du mensonge ? » Il la regarde empaqueter ses affaires, prendre une robe, un jean, un t-shirt au hasard. Il a peur de ce qu’elle va faire par la suite. Où va-t-elle aller ? Chez qui, où est-ce qu’elle allait dormir ? « C'est bon Lenny, j'étais juste venue récupérer des affaires, j'veux pas de ta pitié, j'veux juste que tu me laisse tranquilles et que tu continues de vivre ton idylle parfaite avec ta... » « Braxton ?! » Elle pose la main sur la poignée de la porte, ne lui donnant même pas l’occasion de dire un mot. « C'est mieux comme ça. » Elle ouvre la porte et ça lui fait l’effet d’un électrochoc. « Braxton ne pars pas. » Il court presque et ferme la porte au visage de la jeune femme. Elle est coincée, entre lui et la porte. Son visage à quelques centimètres du sien. « Je ne sais pas ce qui se passe, pourquoi tu m’en veux autant. Je ne suis pas heureux si tu es ainsi Brax. Je ne peux pas éprouver de bonheur si tu ne me supportes pas là-dessus. » Il prend son gros sac et le lance dans un coin de la chambre. Un bruit de verre cassé, il a dû heurter une lampe. Il prend son visage entre ses mains, le caresse du bout des doigts. Lenny ne veut pas que Braxton parte, c’est un fait. Mais Lenny ne sait pas ce qu’il ressent vraiment pour Braxton. Il ne sait pas ce qu’il veut d’elle, ce qu’il attend d’elle. Une amitié, une relation, une nuit. Il n’a aucune idées de ce qu’il veut car il ne sait pas ce qu’il ressent pour elle. Elle est son pilier, sans elle, il est perdu. Il l’est perdu. « Braxton, pardonne moi. » Il pose son front contre le sien, laissant leur respiration se mêler, leur lèvre à quelques millimètres l’une de l’autre. « Pardonne-moi si je t’ai blessé, si j’ai heurté ta confiance. » Ses mains dans ses longs cheveux blonds, il attire peu à peu son visage vers le sien. Il n’a aucune conscience de l’instant, il veut juste se sentir plus proche d’elle que jamais. Sentir qu’elle lui appartient autant qu’il lui appartient. Il pose ses lèvres, doucement, comme une caresse, sur les siennes. Ses yeux grands ouverts captent le regard de surprise de la jeune femme. Leurs paupières se ferment ensembles, laissant juste la sensation de douceur qu’ils savourent à deux. Ils dansent, comme deux danseurs étoiles dans un ballet qui leur est propre. A qui prendra le dessus, qui saura capituler avant l’autre ?

_________________
Wake up, take a sip of Ace of Spade like it's water. I been on the molly and them Xans with your daughter. If she catch me cheating, I will never tell her sorry. If she catch me cheating, I will never tell her sorry. Porches in the valley, I got Bentleys, I got Raris. Taking pain pills on the plane, getting chartered. Popping tags on tags, I was starving. Bitch, I got the juice and carbon. Turn a five star hotel to a traphouse. Roaches everywhere, like we forgot to take the trash out. Flood my cross with ice, getting money my religion ★ lenny hepburn
Voir le profil de l'utilisateur http://www.theothersiderpg.org/t1186-i-just-want-to-feel-your-bo http://www.theothersiderpg.org/t1199-stars-shooting-lenny
Contenu sponsorisé
(#)


 :: Dormitories