BIENVENUE A TOUS SUR THE OTHER SIDE ! :rebondit:
Nous sommes heureux de vous accueillir sur cette deuxième version, les nouveautés se trouvent ici, n'hésitez pas à poster à la suite. :cute:
VOUS POUVEZ AIDER LE FORUM SI VOUS LE VOULEZ :
En postant sur notre fiche bazzart, fiche prd et voter au top-site ! :sauchou:

Partagez

 mama told us we were good kids ↣ LEHNYAS

mama told us we were good kids ↣ LEHNYAS 1454767174-membre-terrace
Elyas McKenzie
Elyas McKenzie
"Baby, I'm perfect for you" - Terrace Club
Messages : 65
Age : 27
Célébrité : Nicolas Perfect Simoes.
Pseudo internet : Luckylau.
Arrivé le : 01/03/2016
(#) Jeu 10 Mar - 22:36

mama told us we were good kids ↣ LEHNYAS Tumblr_inline_mnxqi9n3vZ1qz4rgp

L'hôpital, qu'est-ce que je fous à l'hôpital ? En voilà une bonne question, en voilà une question qui a le mérite d'exister et d'être posée ! Non, je ne suis pas aux urgences parce que j'ai glissé en chaussettes dans les escaliers enneigés. Non, je ne viens pas voir grand-mère pour sa phase terminale de cancer. Non, je ne viens pas féliciter ma cousine pour l'accouchement de son mioche. Si je suis là, c'est pour une toute autre raison, une raison bien plus attractive, bien plus féminine, bien plus attirante qu'un gosse qui bave autant qu'un escargot ou une grand-mère sénile. Si je suis là, c'est pour elle. La rousse. Lehna. Elle étudie les arts visuels, comme moi. Elle bosse au Hot&Cold, comme moi. Elle a une dent contre Matthew, comme moi. Et pourtant, j'ai cette impression incessante de ne rien savoir d'elle. Elle me repousse, elle me tient à distance, elle refuse quelconque approche avec moi. Certes, je ne suis ni le plus subtile, ni le plus agréable, ni même le plus sexy des mecs du coin - même si je me défends plutot bien sur le dernier point ! - mais ça n'empêche pas de me laisser une chance que je sache. Oui, mon égo en a pris un coup. Oui, ma fierté a mal. Oui, je veux savoir pourquoi cette femme me résiste. Et donc, tu t'es dit que t'allais faire un tour à l'hosto pour la rendre folle ? Evidemment non, ça n'était pas le but. L'idée était bien plus malicieuse - ou vicieuse, au choix -. Je l'ai suivi. Clairement suivi. Parce que quand McKenzie veut un truc, il l'obtient, quelque soit les moyens. Donc je l'ai suivi. Et ça fait à présent près de trois quarts que je suis assis sur un banc, devant l'hôpital, entouré d'un petit parc aux milles tulipes colorées pour redonner un peu de joie aux familles des futurs défunts. C'est fou comme on peut devenir idiot dans ces moments là... Comme si quelques touches rouges et bleus allaient redonner un quelconque sourire à qui que ce soit.

Bref, ce n'est pas le sujet, ce n'est pas le débat. Le sujet se profile à cet instant même sous mes yeux, devant moi. Elle ressort. La rousse ressort et se dirige vers moi. Elle semble dans son monde, dans sa bulle, je ne saurais dire si elle est contrariée, triste ou simplement rêveuse. Vais-je regretter ma filature ? Vais-je regretter mon approche ? Vais-je m'en vouloir ou bien perdre le peu de complicité que j'ai avec elle ? Aucune idée mais il faut que je le fasse, il faut que j'en ai le cœur net. Avec un beau mensonge en prime, évidemment. Parce que sinon, je n'aurai pas la panoplie complète du p'tit con, vous voyez ? Je m'approche alors d'elle, tentant de garder un faux sourire enthousiaste sur les lèvres et lui lance : " Oh Lehna ! C'est fou de te retrouver ici ! Qu'est-ce que tu viens faire ? Toi aussi t'as une cousine éloignée qui veut t'présenter l'gamin qu'elle vient de mettre au monde ? " Et si c'est quelque chose de grave ? Si elle vient pour quelque chose de grave ? Et bien t'auras été idiot Elyas, comme toujours. Idiot. " Enfin j'espère que c'est pour un truc du genre et pas quelque chose de grave... " Ouais, fais ta tête de chien battu, avec un peu de chance elle va y croire. Bien sur.
http://www.theothersiderpg.org/t1595-nightmare-dress-like-a-dayd http://www.theothersiderpg.org/t1651-elyas-once-i-was-seven-years-old http://www.theothersiderpg.org/t1653-elyas-mckenzie-609-212-2464
mama told us we were good kids ↣ LEHNYAS 1454767178-sholars
Lehna G. Peterson
Lehna G. Peterson
"Just stand high and tall, make sure you give your all" - Scholars
Messages : 93
Age : 27
Célébrité : Holland Rouquine Roden
Pseudo internet : halcyon.
Arrivé le : 01/03/2016
Ce qu'il faut savoir sur moi : UC.
(#) Mer 16 Mar - 18:09

LENHYASRegarde ailleurs. Peut-être que tu t’étais habituée à danser dénudée devant des gens. Peut-être que tu avais su apprivoiser le regard pervers des clients. Peut-être même aussi que tu t’étais habituée aux mecs un peu bourrés qui osaient poser leurs mains sur toi, mais les traitements, les aiguilles, ça non. Malgré les années. Malgré les années passées dans les salles d’attentes, sur un de ces lits inconfortables, à respirer cette odeur de propreté extrême… Ça, tout ça, tu ne t’y étais pas faite. Et que de voir à l’instant cette aiguille entrer dans ta peau, ça te retourne l’estomac. Ce n’est même pas une question de douleur. C’est la vue. La vue toute simple et la sensation; ce petit bout de métal qui pénètre ta chair. Non, tu ne peux pas. Tu ne dis pas… Si tu avais un des médecins sexy de Grey’s Anatomy ou un House pour te divertir, ça ne serait pas si mal ! Seulement, tu as devant toi l’infirmière avec la capacité de sourire la plus limitée. Et toi en voyant ça, tu ne fais qu’afficher le tien dans l’espoir irréel que ça la décoincera un peu. C’est bon, c’est déjà déprimant les hôpitaux, s’il fallait en plus se taper la froideur des employés, autant pleurer tout de suite. Bon. Prises de sang faite, docteur rencontré, renouvellement des médicaments en main, tu n’as absolument plus rien à faire là. C’est presque si tu ne courais pas pour quitter les lieux. C’est étouffant. Tu as besoin d’air frais, de ne plus voir les murs blancs immaculés de l’hôpital. Tu as cette sensation de liberté excessive dès le moment où tu franchis les portes menant à l’extérieur.

Une sensation que tu perds aussitôt que tu le vois. Aussitôt que tu lui fais face alors qu’il ne devrait pas être là. Lui. Elyas. Aïe. Tu as certainement de la difficulté à cacher ta surprise. Tu as sûrement tes grands yeux de gamine qui se sont ouverts atrocement. Et tu essaies tant bien que mal d’avoir l’air naturel, d’avoir l’air de la fille complètement à l’aise. Ah, non ! Pas trop ! Parce que sinon ça va donner l’impression que tu viens souvent. Mais tu viens souvent ! Oh, chut ! Tu souris de plus belle. Tu suis son enthousiasme même si c’est complètement bizarre dans un moment pareil. Si tu voulais avoir l’air crédible, c’est raté. Ton comportement est confus, inadéquat. Ça va. Tu gères. « Ah ! Non, non. Rien de grave. Il n'y a que mon chat… » Tu ne gères rien du tout. Tu as oublié qu’il n’y avait pas de véto’ à l’hôpital, Ginger ? Pourquoi tu n’est pas capable de lui mentir ? « Je veux dire, mon amie ! Elle a glissé sur un truc à la fac ! Tu sais, la glace et tout. Bref, elle va bien ! Ils ont dit qu’elle évitait l’amputation ! » Vas-y ! Sauve-toi avec ton humour pourri. Tu as parlé si rapidement que tu ne sais même pas s’il a entendu ton excuse bidon. Tu t’aies contenté de terminer tout cela en beauté avec un éclat de rire peu assuré. Tu passes rapidement une de tes mains dans ta crinière de feu. Tu as ton regard qui balaie les horizons. Tu reviens à lui, à son regard. Tu as ton échappatoire. Tu as le retour de ton assurance. « Alors, garçon ou fille pour ta cousine ? »

 :: Borough center :: Medical group