BIENVENUE A TOUS SUR THE OTHER SIDE ! :rebondit:
Nous sommes heureux de vous accueillir sur cette deuxième version, les nouveautés se trouvent ici, n'hésitez pas à poster à la suite. :cute:
VOUS POUVEZ AIDER LE FORUM SI VOUS LE VOULEZ :
En postant sur notre fiche bazzart, fiche prd et voter au top-site ! :sauchou:

Partagez

 I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar.

I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. 1454767171-bizut-tower
Dylan M. Dawkins
"I know I've got a big ego" - Bizut
Messages : 50
Age : 25
Célébrité : gigi hadid.
Pseudo internet : stacy.
Arrivé le : 18/01/2016
Ce qu'il faut savoir sur moi : I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. Tumblr_norn3a9MrT1qiis88o1_500

I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. Tumblr_o1pv23i1X41sx607oo1_500
They say that it's overrated, well they ain't doin' it right. All day I dream about sshh... with you.

I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. Tumblr_nl0qyfeb9y1r5cg30o6_250
We are friends for life, hold that deep inside. Let this be you're drive to survive.
(#) Mar 2 Fév - 10:45

I'd love to hold you close, tonight and always.
Anwar L. Sharafi & Dylan M. Dawkins.



Allongée dans mon lit je fixe le plafond comme une idiote ne trouvant pas vraiment d'occupations pour m'endormir. Je pourrais aller me glisser dans le lit d'Anwar parce que de tout ceux qui vivent ici je pense que c'est le seul qui me virait pas. Bon, aussi le seul que je voulais avoir dans mes bras pour dormir mais ça c'était une autre histoire. J'avais entendu l'équipe de cameramans partir il y a un moment maintenant donc je savais que je ne risquais rien, sauf de le réveiller si il avait la chance de dormir, lui. Je pourrais aussi allumer mon ordinateur histoire de m'occuper de mes photos, mais à part me tenir éveillé je ne pense pas qu'un écran puisse faire autre chose. Surtout si je commence à jouer avec mes photos, je risquais d'y passer la nuit. Ce serait un mal pour un bien j'imagine puisque je pourrais faire ce que je n'ai pas le temps de faire la journée. Mais je voulais dormir pas passer une nuit blanche, alors je soupirais et me retournais une nouvelle fois dans mon lit histoire de trouver une position confortable. J'ai déjà essayer de compter les moutons et non ça ne fonctionne pas, je ne sais pas d'où venait cette idée débile mais ça ne fonctionnais jamais sur moi. Je devrais plutôt réfléchir à ce que ferrais demain, ouais faisons ça avec un peu de chance j'allais finir par m'endormir avec ça. Alors, commençons par le début : le réveil, ça c'est si j'arrive à m'endormir un jour s'entend. Je me vois déjà enfermer dans la salle de bain à essayer de cacher ces cernes qui étaient en train de s'installer sous mes yeux. J'allais dire que depuis que j'étais entrée dans cette télé réalité je faisais attention à mon apparence, mais je le faisais déjà avant. Et avec des caméras pratiquement toute la journée autour de nous, oui il fallait faire encore plus attention. Je ne pouvais décidément pas me montrer n'importe comment au monde. J'imagine la tête de ma mère si c'était le cas, elle me ferrait sûrement une attaque sur le champ. Cette idée me fait sourire tant elle était exagéré, mais elle était sans doute vraie. Déjà quand j'étais petite elle faisait très attention à mon apparence, alors c'est resté. Encore une fois je soupire et finis par me lever, j'en ais marre. Je sors de la chambre sur la pointe des pieds et me dirige vers la cuisine. « Putain ! » je jure entre mes dents alors que je me suis cogné le pieds dans un meuble, merci pour la discrétion Dylan. J'allume la lumière et pousse la porte au cas où je fasse trop de bruit pour les autres et me sers un verre d'eau, je me pose contre le rebord de l'évier en buvant. La villa est bien silencieuse lorsque tout ce beau monde est couché -et que je ne suis pas en train de jurer-, ça change du reste du temps. Il y a toujours quelqu'un pour faire du bruit habituellement. Je suis surprise de voir que nous nous entendions si bien, mais j'imagine que c'est parce que c'est le début. Un mois pour faire connaissance, tout le monde est encore tout beau, tout gentil. Bien sûr on commence à voir les affinités de certains. Par exemple avec Anwar, on s'entend très bien et on s'en cache pas. On est quasiment tout le temps fourrés ensemble, d'ailleurs pas mal de rumeurs tournent sur ça. C'est assez drôle de faire un tour sur Twitter et de voir le nombre de personne qui sur des photos de nous croit voir des regards amoureux. Apparemment je suis folle de lui si j'en écoute certaines, en même temps avec ce physique de rêve c'est normal on ne peut que craquer et je ne fais que citer. Mais ils ont raison, on s'est vite rapprochés et j'aime beaucoup passé du temps avec lui, mais ce n'est pas pour autant que j'en suis folle non plus. Après je ne peux pas cacher qu'on joue beaucoup de toute ces rumeurs pour faire augmenter notre côte de popularité, donc c'est peut être normal que ça continue. Mais nous avons jamais parler de ça, il faut avouer aussi que nous n'avons rien démentit non plus. Ouais, on cherche peut-être un peu peut-être... C'est pas grave, j'aimais ce qui s'était installé entre nous, peut importe ce que c'était. Je pose mon verre dans l'évier ce qui résonne dans la pièce, c'est impressionnant ce silence. Je remonte, passe devant ma chambre sans m'arrêter, ouais finalement je vais essayer la solution d'un autre lit et de bras musclé pour m'endormir. Je me faufile dans la chambre d'An' en essayant de faire le moins de bruit possible pour ne réveiller personne, je referme la porte derrière moi. Je reste silencieuse essayant de savoir s'il dort ou pas, mais n'arrivant pas à savoir je me glisse dans le lit sans plus de question. Il se retourne alors que je me rapprochais de lui, je souris contente de voir que c'est encore plus facile que prévu. Je me colle à lui, d'être restée en débardeur et shorty dans la cuisine n'était pas une si bonne idée je suis congelée, je viens de m'en rendre compte en me mettant au chaud. Le pauvre, en plus de lui prendre de la place dans son lit, je le lui refroidi. Je lève la tête vers son visage histoire de savoir si il a les yeux ouvert ou non. Parce que c'est la grande question : dort-il ?

© code par Nostaw.

_________________
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves, where our eyes are never closing, our hearts were never broken, and time's forever frozen, still.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.theothersiderpg.org/t1045-dylan-baby-i-loved-you-fir http://www.theothersiderpg.org/t1096-dylan-out-here-it-s-just-you-and-i http://www.theothersiderpg.org/t1097-dylan-m-dawkins-609-296-0602#21712 http://www.theothersiderpg.org/t1098-dylan-m-dawkins-she-s-not-afraid#21718
I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. 1454767173-ivy-membre
Anwar L. Sharafi
"I'm over here doing what I like" - Ivy Club
Messages : 576
Age : 26
Célébrité : zayn malik.
Pseudo internet : pillowtalk.
Arrivé le : 21/12/2015
Ce qu'il faut savoir sur moi : I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. Tumblr_o34pgv5e7j1tejmffo2_500
Gentil, sympathique et ouvert, il n’est pas difficile de parler avec Anwar. Il s’intéresse facilement aux autres et à ce qu’ils ont à raconter. Il est curieux de nature et a toujours été attiré par les différentes cultures que peut abriter le monde. Du genre sentimental, il s’attache facilement aux autres et fait facilement confiance aux gens qu’il ne connaît pas. Il n’en reste pas moins rancunier et n’oublie pas facilement les crasses qui ont pu lui être faites. Colérique et parfois violent, il a tendance à partir au quart de tour. Il n’aime pas avoir tord et aime être le chef de troupe. Surprotecteur et câlin, il fait un grand frère idéal tant qu’on ne lui cherche pas des noises. Indépendant et ambitieux, il n’aime pas se satisfaire du nécessaire. Il en veut toujours plus et toujours plus vite. Charmeur, il sait ce qu’il vaut et n’hésite pas à se servir de son physique pour arriver à ses fins. Narcissique et quelque peu égocentrique, il est sensible à la flatterie. Il n’est pas très romantique mais essaie de se soigner. Il a horreur des plans cul et autres coup d’un soir, ce qui ne l’empêche pas de pratiquer de temps en temps. Il est manipulateur et menteur quand le besoin s’en fait ressentir. Il est rêveur et passionné. Il aime la musique, le dessin et l’écriture. Introverti, il ne se confit que rarement, préférant passer pour le gars qui a toujours le sourire aux lèvres. Quand les gens l’exaspèrent, il a tendance à devenir hautain, méchant. C’est un adepte du « Qui aime bien châtie bien ». Il n’a aucun tabou et ne s’offusque jamais. Il est ouvert et n’a aucun mal à accepter les diverses sexualités. Il est fidèle en amitié et n’en attend pas moins de ses amis. Acculé, critiqué, il a tendance à se cacher derrière une bonne couche de mauvaise foi. Bien que pas du genre à étaler son argent aux yeux de tous, il ne se prive pas pour autant. il aime se payer des fringues hors de prix et des voyages à travers le monde. Voyage qu'il illustre à la perfection sur son blog et autre Instagram. C'est un accro à la technologie et à l'image qu'il renvoie.

▲ Anwar est droitier. il a longtemps essayer d'apprendre à utiliser sa main gauche, sans succès. ▲ Sa couleur préférée est le noir. ▲ Il ne mange pas de porc. ▲ Il fume beaucoup trop mais est incapable de s'arrêter. ▲ Il fume parfois de l'herbe. ▲ Chez lui ou à la villa, Anwar est toujours en chaussettes, il ne supporte pas d'être pieds nus ou en pantoufles. ▲ Il est capable de passer une journée à jouer aux jeux-videos mais n'en a jamais été dépendant. ▲ Il adore manger des lasagnes, sa mère le comparait souvent à Garfield. ▲ N'a pas peur de se teindre les cheveux, gris, blond, vert, il a tout essayé. ▲ Il est incapable de sortir sans son téléphone ▲ Il check son Instagram dès qu'il peut. ▲ Est incapable de passer devant un miroir sans s'y regarder ne serait-ce qu'une seconde. ▲ Préfère les blondes aux rousses et les brunes aux blondes. ▲ Il est fan de la saga Toy Story et de la série Shameless. ▲ Il met près de vingt-minutes pour se coiffer et le même temps pour s'habiller. ▲ il adore les enfants et pourrait passer des heures à jouer avec eux. ▲ N'a pas peur du ridicule mais à une peur bleue de l'humiliation. ▲ Il sait chanter mais n'a jamais cherché à en faire son métier. ▲ Il a plusieurs fois le tour du monde mais ne serait pas contre recommencer. ▲ Il est accro aux tatouages et n'en a jamais assez. il ne se tatoue que des dessins à lui. ▲ Il aime dormir et a un sommeil de plomb. Il a tendance à câliner quiconque prendrait le risque de s'endormir à ses côtés.
(#) Jeu 4 Fév - 17:46


I'd love to hold you close, tonight and always
ANWAR LABIB SHARAFI & DYLAN MICHELLE DAWNS

so come on, give me a taste of what it's like to be next to you ✻✻✻ Les deux mains contre la faïence de la salle de bain, je profite de l’eau bouillante qui me coule sur la nuque. Deux heures. Il m’a fait bosser deux heures. Deux heures durant lesquels Byron n’a pas hésité à me faire faire toutes sortes d’exercices. Le fait est que mon corps n’était pas fait pour autant d’exercice. Mes entrainements habituels n’ont rien à voir avec sa petite routine de futur champion de boxe. Contrairement à lui, je fais ça avant tout pour me détendre, pour me dépenser. Je n’ai jamais rêvé monter sur un ring et encore moins rêvé de devenir le leader de toute une compétition. Moi, tout ce que je veux, c’est taper dans un sac et me laisser aller à extérioriser tous les doutes et galères que j’avais pu accumuler au cours de ma courte vie. Ne me reste plus qu’à espérer que Byron ne fasse pas de notre petit entrainement quelque chose de quotidien. Mon corps ne le supporterait pas, je ne le supporterais pas. Finalement détendu – du moins autant que je puisse l’être, je coupe l’eau et attrape une serviette que je noue autour de ma taille. A moitié trempé, je me place directement devant le miroir. Avec un sourire, je le débarrasse de la buée qui s’est accumulé et grimace en apercevant mon reflet. Mes cheveux commencent à être trop long… Mouillés, ils me retombent sur le visage, me donnant un air de chien mouillé qu’aucun gars ne voudrait réellement arborer. D’un geste de la main, je remets mes cheveux en arrière et me laisse aller à inspecter mon propre corps. Un corps dont je suis plus ou moins fier, un corps que j’ai appris à accepter. Loin sont mes rêves de ressembler à tout ses surfeurs californiens aux muscles seyant et gras. Je suis un gars plus ou moins sec et j’ai appris à m’y faire. Et puis ce n’est pas comme si cela m’handicaper d’un point de vue relationnel ou professionnel. J’aurais juste aimé être un peu plus grand. Histoire de pouvoir sortir avec un mannequin sans pour autant être forcé de lui refuser tout accès à des talons trop hauts. Je suis peut être plein de stéréotypes mais je refuse d’être le plus petit des deux… L’inspection de mon torse terminé, j’attrape une nouvelle serviette et me débarrasse des quelques  gouttelettes qui continuent de rouler contre ma peau. Les cheveux et le torse débarrassés du trop plein d’eau, je repose la serviette et m’attèle à défaire celle qui entoure ma taille. D’un rapide coup d’œil je vérifie que tout est en place – et parfaitement entretenu – et enfile un boxer que j’avais pris soin de préparer. Vêtue de ma propre version du pyjama, je finis par tout remettre en place avant de quitter la salle de bain. Dans la chambre, l’air est glacé. Sans vraiment attendre, je me glisse sous les draps, prenant un malin plaisir à frissonner contre mes draps. Car si je déteste avoir froid, je dois bien avouer adorer dormir au froid. Suffit de bien se couvrir et on a l’impression d’être seul au chaud face à un monde à moitié congelé. Un petit nid rien qu’à moi dans lequel je me sens au chaud et à l’aise. Replié sur moi-même, j’envoie ma main éteindre la lumière et me laisse aller à rêvasser. Très vite, je pense à la journée que je viens de passer. Le petit-déjeuner tous ensemble, les cours, l’entrainement, le repas et finalement ma douche. Une journée bien remplie en soi… Content de moi, je finis par me laisser aller, laissant mon esprit se perdre dans la pénombre d’une pièce beaucoup trop sombre à mon gout.

Remué, je finis par reprendre doucement conscience. A côté de moi ça bouge et je ne mets pas trois secondes à reconnaître Dylan. Son odeur, la chaleur que dégage son corps… tout m’a l’air bien trop familier.  Doucement, je me retourne pour lui faire fasse, les yeux toujours fermés mais le sourire aux lèvres. J’aime l’avoir avec moi. « Hey » Je murmure plus que je ne parle, incapable d’articuler correctement à peine réveillé. Doucement, je finis par ouvrir les yeux. Des yeux que je finis par planter dans son regard. Elle est tellement jolie… « Tu arrives pas à dormir ? » Je demande doucement me doutant de la réponse qu’elle allait finir par me donner. A l’aise, je laisse mes doigts caresser son épaule à moitié dénudée. Faut dire que Dylan fait parti de ces rares personnes  dont je peux difficilement me passer. Tout m’appelle chez elle et peu importe ce que je fais, j’ai toujours cette foutue envie de la toucher, de la sentir près de moi. « Tu veux un câlin ? » Je souris doucement, laissant mon regard tomber sur cette épaule dont je ne saurais me passer. Elle sait que je ne suis pas le genre de gars à profiter de la situation et qu’elle n’a donc rien à craindre. Ce n’est pas le  premier câlin chaste que l’on se ferait… « Ou tu préfères peut être qu’on se fasse une chorée ? » Je souris, moqueur cette fois. Elle sait à quel point j’aime l’embêter avec ça. Faut dire que c’était assez drôle comme situation. Je n’ai qu’à fermer les yeux pour la revoir, le casque audio sur la tête à chanter et danser au beau milieu de sa chambre… en fait, elle connaissait tellement la chanson qu’elle était arrivée à chanter les paroles et à danser la chorégraphie. Chose que je n’arrête pas de lui rappeler depuis lors. « I’ve got rings on my fingers and glitter in my hair. I bought one-way ticket and just got here… » Je chante tout en me retenant d’éclater de rire. Ah les joies de cohabiter avec une fille au style de musique plus que douteux ! Surement une ancienne fan du film Comme Cendrillon. Ca ne serait pas vraiment étonnant… toutes les filles adorent ça. Va savoir pourquoi.

_________________

    i'm a motherfuckin' king

    IT'S YOU + Could it be that it’s a lesson that I never had to learn ? I looked at it like a blessing and now it’s just a curse. I don’t know why. I don’t know why it’s you. And I can’t tell you why because my brain can’t equate it. Tell me your lies because I just can’t face it.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.theothersiderpg.org/t941-anwar-im-like-your-nes-game http://www.theothersiderpg.org/t950-anwar-i-m-a-motherfuckin-king http://www.theothersiderpg.org/t961-anwar-l-sharafi-609-611-1201 http://www.theothersiderpg.org/t965-anwar-l-sharafi-king-sharafi
I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. 1454767171-bizut-tower
Dylan M. Dawkins
"I know I've got a big ego" - Bizut
Messages : 50
Age : 25
Célébrité : gigi hadid.
Pseudo internet : stacy.
Arrivé le : 18/01/2016
Ce qu'il faut savoir sur moi : I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. Tumblr_norn3a9MrT1qiis88o1_500

I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. Tumblr_o1pv23i1X41sx607oo1_500
They say that it's overrated, well they ain't doin' it right. All day I dream about sshh... with you.

I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. Tumblr_nl0qyfeb9y1r5cg30o6_250
We are friends for life, hold that deep inside. Let this be you're drive to survive.
(#) Dim 7 Fév - 21:04

I'd love to hold you close, tonight and always.
Anwar L. Sharafi & Dylan M. Dawkins.



Je le regarde me sourire, il a les yeux encore fermés, je me mord la lèvre. Merde, je l'ai réveillé. Bon, le point positif c'est qu'il n'a pas l'air de trop m'en vouloir non plus puisqu'il sourit. Mais est-ce qu'il sait que c'est moi ? Tu me diras, il ne doit pas y avoir toutes les filles qui se glissent dans son lit à n'importe quelle heure. Je fronce les sourcils, qu'est ce que je pouvais en savoir après tout ? J'ai un pincement au cœur tout de même en me demandant si c'était vrai. Et puis je me rappelle qu'on habite ensemble, que l'on passe le plus clair de notre temps ensemble et que s'il y avait une autre fille, je serais sûrement au courant. « Salut. » soufflais-je à mon tour. Je m'en voulais d'avoir été égoïste, de ne pas être retournée dans ma chambre comme c'était prévu à la base et de l'avoir réveillé. Je lui souris tout de même lorsqu'il pose les yeux sur moi, parce que même si je m'en veux, je suis tout de même trop bien ici pour vouloir vraiment être autre part. Je secoue la tête pour répondre à sa question, en même temps il savait que je ne serais pas venue pour autre chose. « Non. » rajoutais-je en faisant la moue au cas où il ait trop la tête dans le cul pour m'avoir vu dire non silencieusement. Ayé il commence à se réveillé, je le sais en sentant sa main se poser sur moi. Je continue de l'observer sans rien dire, trop habituée à le sentir contre moi. Après tout si j'en suis venue à me glisser sous ses draps ce n'est pas pour rien. Mon sourire s’agrandit quand il me propose un câlin, il sait que j'en raffole. Surtout les siens, je ne pourrais pas expliquer pourquoi mais c'est ainsi. « Oh oui !! S'il te plaît. » Je ferme les yeux pour apprécier encore plus le contact de son corps presque nu contre le mien. Malheureusement son câlin ne vient pas et il me refroidit avec une seule phrase. Il est doué. Je rouvre les yeux et me mord la lèvre. Il n'arrêtera donc jamais avec ça ? Je roule des yeux. « T'es chiant avec ça espèce de crétin ! » je fais glisser ma main jusqu'à sa hanche et le pince pour me venger. Depuis qu'il m'a vu en train de me défouler comme une idiote sur cette chanson il n'arrête pas de m'en reparler et je pense qu'il ne s'arrêtera que le jour où moi aussi j'aurais quelque chose de compromettant sur lui. Il se met même à chanter ! Dit donc, lui aussi la connais par cœur ou bien ? Mes doigts s'enfoncent dans ses côtes pour qu'il se taise. Est-ce que c'est de ma faute si j'adore ce film ? Je l'ai vu au moins un millier de fois, du coup je connais les paroles par cœur et malheureusement la choré aussi. Du coup lorsqu'elle passe dans ma playlist je suis obligée de danser. Et vu de l'extérieur je ne danse sûrement pas aussi bien que l'actrice principale, le chant ça ne doit pas être ça non plus mais bon. A la base c'est juste pour m'amuser, personne n'était censé voir ça un jour. « Je peux t'en faire une s'il y a que ça pour te faire plaisir mais le but c'est que tu m'aides à dormir pas que tu me réveilles encore plus... » lui rappelais-je blasée. Bon il est clairement hors de question que je me lève pour danser et il le sait mais faudrait pas trop qu'il me cherche cet idiot. Quand on me cherche trop on me trouve et je crois que je suis trop gentille avec lui parce qu'il n'a pas l'air de savoir de quoi je suis capable. Malheureusement il sait que je l'aime trop pour lui faire quoique ce soit. Hum. En fait je suis coincée. Putain, mais dans quelle merde je me foutue moi encore ?

© code par Nostaw.

_________________
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves, where our eyes are never closing, our hearts were never broken, and time's forever frozen, still.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.theothersiderpg.org/t1045-dylan-baby-i-loved-you-fir http://www.theothersiderpg.org/t1096-dylan-out-here-it-s-just-you-and-i http://www.theothersiderpg.org/t1097-dylan-m-dawkins-609-296-0602#21712 http://www.theothersiderpg.org/t1098-dylan-m-dawkins-she-s-not-afraid#21718
I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. 1454767173-ivy-membre
Anwar L. Sharafi
"I'm over here doing what I like" - Ivy Club
Messages : 576
Age : 26
Célébrité : zayn malik.
Pseudo internet : pillowtalk.
Arrivé le : 21/12/2015
Ce qu'il faut savoir sur moi : I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. Tumblr_o34pgv5e7j1tejmffo2_500
Gentil, sympathique et ouvert, il n’est pas difficile de parler avec Anwar. Il s’intéresse facilement aux autres et à ce qu’ils ont à raconter. Il est curieux de nature et a toujours été attiré par les différentes cultures que peut abriter le monde. Du genre sentimental, il s’attache facilement aux autres et fait facilement confiance aux gens qu’il ne connaît pas. Il n’en reste pas moins rancunier et n’oublie pas facilement les crasses qui ont pu lui être faites. Colérique et parfois violent, il a tendance à partir au quart de tour. Il n’aime pas avoir tord et aime être le chef de troupe. Surprotecteur et câlin, il fait un grand frère idéal tant qu’on ne lui cherche pas des noises. Indépendant et ambitieux, il n’aime pas se satisfaire du nécessaire. Il en veut toujours plus et toujours plus vite. Charmeur, il sait ce qu’il vaut et n’hésite pas à se servir de son physique pour arriver à ses fins. Narcissique et quelque peu égocentrique, il est sensible à la flatterie. Il n’est pas très romantique mais essaie de se soigner. Il a horreur des plans cul et autres coup d’un soir, ce qui ne l’empêche pas de pratiquer de temps en temps. Il est manipulateur et menteur quand le besoin s’en fait ressentir. Il est rêveur et passionné. Il aime la musique, le dessin et l’écriture. Introverti, il ne se confit que rarement, préférant passer pour le gars qui a toujours le sourire aux lèvres. Quand les gens l’exaspèrent, il a tendance à devenir hautain, méchant. C’est un adepte du « Qui aime bien châtie bien ». Il n’a aucun tabou et ne s’offusque jamais. Il est ouvert et n’a aucun mal à accepter les diverses sexualités. Il est fidèle en amitié et n’en attend pas moins de ses amis. Acculé, critiqué, il a tendance à se cacher derrière une bonne couche de mauvaise foi. Bien que pas du genre à étaler son argent aux yeux de tous, il ne se prive pas pour autant. il aime se payer des fringues hors de prix et des voyages à travers le monde. Voyage qu'il illustre à la perfection sur son blog et autre Instagram. C'est un accro à la technologie et à l'image qu'il renvoie.

▲ Anwar est droitier. il a longtemps essayer d'apprendre à utiliser sa main gauche, sans succès. ▲ Sa couleur préférée est le noir. ▲ Il ne mange pas de porc. ▲ Il fume beaucoup trop mais est incapable de s'arrêter. ▲ Il fume parfois de l'herbe. ▲ Chez lui ou à la villa, Anwar est toujours en chaussettes, il ne supporte pas d'être pieds nus ou en pantoufles. ▲ Il est capable de passer une journée à jouer aux jeux-videos mais n'en a jamais été dépendant. ▲ Il adore manger des lasagnes, sa mère le comparait souvent à Garfield. ▲ N'a pas peur de se teindre les cheveux, gris, blond, vert, il a tout essayé. ▲ Il est incapable de sortir sans son téléphone ▲ Il check son Instagram dès qu'il peut. ▲ Est incapable de passer devant un miroir sans s'y regarder ne serait-ce qu'une seconde. ▲ Préfère les blondes aux rousses et les brunes aux blondes. ▲ Il est fan de la saga Toy Story et de la série Shameless. ▲ Il met près de vingt-minutes pour se coiffer et le même temps pour s'habiller. ▲ il adore les enfants et pourrait passer des heures à jouer avec eux. ▲ N'a pas peur du ridicule mais à une peur bleue de l'humiliation. ▲ Il sait chanter mais n'a jamais cherché à en faire son métier. ▲ Il a plusieurs fois le tour du monde mais ne serait pas contre recommencer. ▲ Il est accro aux tatouages et n'en a jamais assez. il ne se tatoue que des dessins à lui. ▲ Il aime dormir et a un sommeil de plomb. Il a tendance à câliner quiconque prendrait le risque de s'endormir à ses côtés.
(#) Lun 8 Fév - 16:43


I'd love to hold you close, tonight and always
ANWAR LABIB SHARAFI & DYLAN MICHELLE DAWNS

so come on, give me a taste of what it's like to be next to you ✻✻✻ Dylan est la représentation parfaite de tout ce que je recherche chez une femme. Elle est belle, joueuse mais surtout accessible. Elle n’a rien de la poupée Barbie. Car contrairement à ses amies de plastique, Dylan est une femme qui sait ce qu’elle veut et qui n’hésite pas à foncer. Elle a de la voix et sait s’en servir. En fait, cette fille m’inspire. Elle m’inspire comme aucune autre n’a su m’inspirer. Et pour la première fois de ma vie je peux dire que je craque pour une fille… « T'es chiant avec ça espèce de crétin ! » Sans m’y attendre, je sens ses doigts s’attaquer à mes hanches et sursaute légèrement  de surprise quand elle se met à me pincer. C’est qu’elle mord en plus ! Le sourire aux lèvres, je pousse un peu plus loin ma connerie, toujours très envieux de voir jusqu’où elle serait prête à aller pour me faire taire. Très vite, sa mains migre de mes hanches à mes côtes et je m’écarte en éclatant de rire quand elle se met à me martyriser les entrecôtes. Je n’irais certes pas jusqu’à dire qu’elle me fait mal mais je dois bien avouer qu’il y a plus agréable comme attouchement. Pourquoi donc ne pas partir sur quelque chose de plus doux, de plus attentionné. Quelque chose comme un câlin ou un baiser. Je ne dirais certainement pas non à un baiser. « Je peux t'en faire une s'il y a que ça pour te faire plaisir mais le but c'est que tu m'aides à dormir pas que tu me réveilles encore plus... » J’éclate un peu plus de rire avant de finalement me calmer et revenir contre elle, prenant bien soin de refreiner mes ardeurs de mâle dominant. « Non ça ira, je préfère qu’on reste là. » Ce qui n’est pas faux. A choisir entre une chorégraphie et un câlin, je choisirai toujours le câlin. Peu importe à quel point elle peut être magnifique quand elle se laisse aller à danser. Collé à elle, je laisse ma main remonter jusqu’à sa joue que je caresse doucement, prenant bien soin de retirer les quelques mèches qui lui retombent dessus. Elle est si belle au naturel… « Je suis content que tu sois là, avec moi j’veux dire… » Et je ne dis pas ça parce qu’on est tout les deux à l’horizontal. Outre son physique quasi-parfait, Dylan est une fille que j’apprécie. Une fille avec laquelle j’aime passer du temps et surtout une fille dont je ne me passerai surement jamais. Doucement, je laisse mon regard tomber sur ses lèvres. Des lèvres qui m’obsèdent depuis plusieurs jours maintenant, des lèvres qui m’appellent plus qu’elles ne le devraient… Coupable, je finis par remonter les yeux, plantant mon regard dans le sien. « Tu sais, il y a un truc que je rêve de faire depuis quelques temps mais j’ai vraiment peur de me retrouver à l’hôpital si je le fais… » Dis-je finalement en souriant. Doucement, je laisse mon pouce s’attaquer au coin de ses lèvres. « Qu’est-ce que t’en pense ? » Pas que je sois du genre craintif, loin de là. J’aimerais juste avoir l’autorisation. Cela fait bien deux semaines qu’on se tourne autour. Deux semaines que les tabloïdes et les fans de l’émission nous inventent une vie. Une vie dont ils ne connaissent rien au final si ce n’est notre passé. L’émission n’ayant jamais été diffusée, ils se contentent de ce que la chaine et les paparazzis veuillent bien leur offrir… Enfin tout ça pour dire que je commence peu à peu à me laisser prendre au jeu. A jouer les amoureux transit, on en devient un. Je n’irais pas jusqu’à dire que je suis tombé amoureux mais je ne pense pas en être bien loin. Dylan provoque chez moi des choses qu’aucune fille avant elle n’a jamais réussi à provoquer. Et autant dire que je ne serais pas contre le fait de savoir si ce sentiment est réciproque ou non.

_________________

    i'm a motherfuckin' king

    IT'S YOU + Could it be that it’s a lesson that I never had to learn ? I looked at it like a blessing and now it’s just a curse. I don’t know why. I don’t know why it’s you. And I can’t tell you why because my brain can’t equate it. Tell me your lies because I just can’t face it.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.theothersiderpg.org/t941-anwar-im-like-your-nes-game http://www.theothersiderpg.org/t950-anwar-i-m-a-motherfuckin-king http://www.theothersiderpg.org/t961-anwar-l-sharafi-609-611-1201 http://www.theothersiderpg.org/t965-anwar-l-sharafi-king-sharafi
I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. 1454767171-bizut-tower
Dylan M. Dawkins
"I know I've got a big ego" - Bizut
Messages : 50
Age : 25
Célébrité : gigi hadid.
Pseudo internet : stacy.
Arrivé le : 18/01/2016
Ce qu'il faut savoir sur moi : I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. Tumblr_norn3a9MrT1qiis88o1_500

I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. Tumblr_o1pv23i1X41sx607oo1_500
They say that it's overrated, well they ain't doin' it right. All day I dream about sshh... with you.

I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. Tumblr_nl0qyfeb9y1r5cg30o6_250
We are friends for life, hold that deep inside. Let this be you're drive to survive.
(#) Sam 13 Fév - 12:54

I'd love to hold you close, tonight and always.
Anwar L. Sharafi & Dylan M. Dawkins.



Je l'écoute rire et me met à sourire automatiquement, parce que oui il a ce pouvoir sur moi de réussir à me faire sourire dans n'importe quel situation. Bon et aussi parce que j'adore l'entendre rire, c'est son dont je ne pourrais me passer et que je pourrais écouter toute la journée sans me lasser. D'ailleurs j'arrive à lui arracher un autre rire lorsque mes mains s'attaque à son torse, ce qui fait redescendre ma volonté de bouder pour cette histoire de moquerie. On se calme en même temps et nous nous retrouvons dans les bras l'un de l'autre dans notre place initiale, instinctivement. « Ouais, moi aussi je préfère. » La question ne se pose même pas en fait, une chorégraphie débile ou un câlin ? Sérieusement, pas besoin de se tuer le crâne pour répondre. Je lève les yeux vers lui alors que sa main est posé sur ma joue, il la caresse alors que je l'observe. Je connais les traits de son visage, genre par cœur. Tellement que ça fait un peu peur quand même. Ces gestes envers moi sont tendre et naturels, comme si c'était normal... Comme si on était un couple en fait. Le couple dont tout le monde parle autour de nous, sans qu'il existe vraiment. Je souris après sa petite déclaration, j'ai envie de me moquer de lui. Comme je l'aurais sûrement fait habituellement, mais son regard qui descend sur mes lèvres m'en empêche bizarrement. Pourquoi me fait-il cet effet là, rien qu'avec un regard ? Bon. Est-ce que je dois lui avouer que moi aussi j'aimais être avec lui ? L'avoir contre moi, pouvoir me blottir dans ses bras pour m'endormir ? Non hein, peut-être pas besoin. Et puis à quoi bon lui dire que j'aime bien trop ses mains sur moi et que je ne pourrais pas me passer de lui, même si je le voulais. Je plonge mes yeux dans son regard noisette quand il relève les yeux vers moi. Je hausse un sourcil, qu'est ce qu'il raconte encore cet idiot ? Oh. Il croit que je vais le tuer s'il m'embrasse ou ça se passe comment ? Ce que j'en pense... Je me mordille la lèvre. Merde c'est une idée qui donne envie. Mais ne doit-on pas se retenir un minimum, je veux dire on est pas des animaux tout de même. Bien que plus le temps passe et plus il est dur de se tenir. « J'en pense que ça doit être très dangereux ton rêve pour avoir peur de finir à l'hôpital quand même... » Bravo Dylan. Et maintenant ? Tu crois vraiment qu'après ça il va t'embrasser, si oui, t'es bête ma pauvre fille. Franchement de toute l'histoire de la drague tu peux aller mourir enterrée quelque part. « Mais après, tu ne pourras jamais savoir si tu ne le fais pas... » Voilà, c'est mieux la non ? Il a mon approbation, ça devrait le faire. Parce que c'est ce qu'il voulait, savoir que j'étais d'accord non ? Oh bordel. Ça y est se prendre la tête pour un mec ça commence. Espérons qu'Anwar en vaille le coup.

© code par Nostaw.

_________________
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves, where our eyes are never closing, our hearts were never broken, and time's forever frozen, still.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.theothersiderpg.org/t1045-dylan-baby-i-loved-you-fir http://www.theothersiderpg.org/t1096-dylan-out-here-it-s-just-you-and-i http://www.theothersiderpg.org/t1097-dylan-m-dawkins-609-296-0602#21712 http://www.theothersiderpg.org/t1098-dylan-m-dawkins-she-s-not-afraid#21718
I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. 1454767173-ivy-membre
Anwar L. Sharafi
"I'm over here doing what I like" - Ivy Club
Messages : 576
Age : 26
Célébrité : zayn malik.
Pseudo internet : pillowtalk.
Arrivé le : 21/12/2015
Ce qu'il faut savoir sur moi : I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. Tumblr_o34pgv5e7j1tejmffo2_500
Gentil, sympathique et ouvert, il n’est pas difficile de parler avec Anwar. Il s’intéresse facilement aux autres et à ce qu’ils ont à raconter. Il est curieux de nature et a toujours été attiré par les différentes cultures que peut abriter le monde. Du genre sentimental, il s’attache facilement aux autres et fait facilement confiance aux gens qu’il ne connaît pas. Il n’en reste pas moins rancunier et n’oublie pas facilement les crasses qui ont pu lui être faites. Colérique et parfois violent, il a tendance à partir au quart de tour. Il n’aime pas avoir tord et aime être le chef de troupe. Surprotecteur et câlin, il fait un grand frère idéal tant qu’on ne lui cherche pas des noises. Indépendant et ambitieux, il n’aime pas se satisfaire du nécessaire. Il en veut toujours plus et toujours plus vite. Charmeur, il sait ce qu’il vaut et n’hésite pas à se servir de son physique pour arriver à ses fins. Narcissique et quelque peu égocentrique, il est sensible à la flatterie. Il n’est pas très romantique mais essaie de se soigner. Il a horreur des plans cul et autres coup d’un soir, ce qui ne l’empêche pas de pratiquer de temps en temps. Il est manipulateur et menteur quand le besoin s’en fait ressentir. Il est rêveur et passionné. Il aime la musique, le dessin et l’écriture. Introverti, il ne se confit que rarement, préférant passer pour le gars qui a toujours le sourire aux lèvres. Quand les gens l’exaspèrent, il a tendance à devenir hautain, méchant. C’est un adepte du « Qui aime bien châtie bien ». Il n’a aucun tabou et ne s’offusque jamais. Il est ouvert et n’a aucun mal à accepter les diverses sexualités. Il est fidèle en amitié et n’en attend pas moins de ses amis. Acculé, critiqué, il a tendance à se cacher derrière une bonne couche de mauvaise foi. Bien que pas du genre à étaler son argent aux yeux de tous, il ne se prive pas pour autant. il aime se payer des fringues hors de prix et des voyages à travers le monde. Voyage qu'il illustre à la perfection sur son blog et autre Instagram. C'est un accro à la technologie et à l'image qu'il renvoie.

▲ Anwar est droitier. il a longtemps essayer d'apprendre à utiliser sa main gauche, sans succès. ▲ Sa couleur préférée est le noir. ▲ Il ne mange pas de porc. ▲ Il fume beaucoup trop mais est incapable de s'arrêter. ▲ Il fume parfois de l'herbe. ▲ Chez lui ou à la villa, Anwar est toujours en chaussettes, il ne supporte pas d'être pieds nus ou en pantoufles. ▲ Il est capable de passer une journée à jouer aux jeux-videos mais n'en a jamais été dépendant. ▲ Il adore manger des lasagnes, sa mère le comparait souvent à Garfield. ▲ N'a pas peur de se teindre les cheveux, gris, blond, vert, il a tout essayé. ▲ Il est incapable de sortir sans son téléphone ▲ Il check son Instagram dès qu'il peut. ▲ Est incapable de passer devant un miroir sans s'y regarder ne serait-ce qu'une seconde. ▲ Préfère les blondes aux rousses et les brunes aux blondes. ▲ Il est fan de la saga Toy Story et de la série Shameless. ▲ Il met près de vingt-minutes pour se coiffer et le même temps pour s'habiller. ▲ il adore les enfants et pourrait passer des heures à jouer avec eux. ▲ N'a pas peur du ridicule mais à une peur bleue de l'humiliation. ▲ Il sait chanter mais n'a jamais cherché à en faire son métier. ▲ Il a plusieurs fois le tour du monde mais ne serait pas contre recommencer. ▲ Il est accro aux tatouages et n'en a jamais assez. il ne se tatoue que des dessins à lui. ▲ Il aime dormir et a un sommeil de plomb. Il a tendance à câliner quiconque prendrait le risque de s'endormir à ses côtés.
(#) Sam 27 Fév - 16:08


I'd love to hold you close, tonight and always
ANWAR LABIB SHARAFI & DYLAN MICHELLE DAWNS

so come on, give me a taste of what it's like to be next to you ✻✻✻ « J'en pense que ça doit être très dangereux ton rêve pour avoir peur de finir à l'hôpital quand même... » Je ris doucement tout en jouant avec l’une de ses mèches de cheveux. Le pire, c’est qu’elle en serait capable. Elle n’ira surement jamais jusqu’à m’envoyer à l’hôpital mais Dylan sait ce défendre. Comparée aux autres filles, elle n’a jamais été du genre à se laisser faire. Du moins pas quand je suis avec elle. J’imagine qu’elle tient cela de tous les mecs qu’elle a pu fréquenter dans sa vie. De ce que je sache, elle a toujours été du genre à trainer avec les gars. Un genre de garçon manqué aux talons hauts et aux courbes enivrantes. C’est ce que j’aime chez elle d’ailleurs. Elle a beau être magnifique, elle reste simple. Avec elle, tout est naturel, tout est facile. Moi qui suis habitué à sortir avec des princesses, je dois bien avouer trouver ça rafraichissant. C’est surement pour cela que je tiens autant à elle. Elle est une bouffée d’air frais. Un vrai plaisir pour les yeux et l’âme. « Mais après, tu ne pourras jamais savoir si tu ne le fais pas... » Les yeux plongés dans son regard, je reprends rapidement mon sérieux. « J’imagine que t’as raison… » Chuchotais-je finalement avant de l’attirer contre moi. Très vite, nos lèvres entrent en contact. Sans réfléchir, j’entrouvre la bouche, suivi de près par Dylan qui ne tarde pas vraiment à répondre à mes baisers. Nos lèvres jouent les unes avec les autres et je finis par laisser ma langue rejoindre la sienne, ma main toujours sur sa joue. Doucement mes surement, mon corps gagne en température.  Sans vraiment y faire attention, je laisse ma main descendre contre son cou. Du pouce je caresse sa carotide que je sens, torturée sous l’assaut du sang qui y est pompé. Elle est dans le même état que moi et je ne peux en être plus fier. Doucement, je me sépare d’elle, les yeux toujours fermés et un sourire aux lèvres. « En tout cas ça en valait le coup… » Dis-je finalement en ouvrant les yeux et en éclatant doucement de rire. Elle n’a pas idée de l’état dans lequel elle me m’aime. Plus au sud, c’est l’apocalypse. Mon corps tout entier en demande plus et je dois bien avouer devoir lutter pour ne pas céder. Elle est tellement belle, tellement excitante. La couleur de ses yeux, les courbes de son corps, elle est tout simplement parfaite. Une perfection que j’aimerais pouvoir faire mienne, une perfection que je ne peux pas m’empêcher de bouffer du regard et des lèvres. « Je pourrais faire ça tout la nuit si tu me laissais faire. » dis-je finalement en fixant mes doigts qui s’amusent à glisser sur sa clavicule. J’aimerais tellement pouvoir la déshabiller, là, maintenant. Elle est tellement belle… et moi si faible. Pas sûr d’y être autorisé, je pose mes lèvres sur son cou et l’embrasse doucement. Je la sens fébrile sous mes lèvres et ne peux m’empêcher de sourire en posant ma main sur sa taille. Doucement, je laisse tomber mes lèvres jusqu’à sa clavicule. Mon souffle se faire court et mon caleçon de plus en plus étroit. « Dis-moi quand je suis à deux doigts de risquer l’hôpital. » soufflais-je finalement contre sa peau. Manquerait plus que j’aille trop vite pour elle. J’ai beau être remonté comme un coucou je n’en reste pas moins respectueux. Si on doit aller plus loin, ça sera à son rythme, pas au mien. Faut dire que si on y été allé à mon rythme, ça fait longtemps que madame se serait retrouvées sur le dos avec moi entre ses cuisses. J’ai beau ne pas être un pervers, je n’en reste pas moins un homme. Un homme avec des lubies et des fantasmes. Fantasmes qu’elle n’a pas mis très longtemps à rejoindre tant sa peau a tendance à me rendre fou. Je l’ai désiré au moment même ou nous nous sommes rencontrés et je la désire toujours autant. J’ignore si le sentiment est réciproque mais je dois bien avouer n’en avoir rien à foutre. Tout ce que je veux moi, c’est être avec elle, contre elle. La sentir heureuse et en sécurité entre mes bras et pouvoir me laisser aller dans les siens. Moi qui ai toujours rêvé du grand amour, je dois bien avouer être en bon chemin. Du moins, c’est ce que j’espère.

_________________

    i'm a motherfuckin' king

    IT'S YOU + Could it be that it’s a lesson that I never had to learn ? I looked at it like a blessing and now it’s just a curse. I don’t know why. I don’t know why it’s you. And I can’t tell you why because my brain can’t equate it. Tell me your lies because I just can’t face it.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.theothersiderpg.org/t941-anwar-im-like-your-nes-game http://www.theothersiderpg.org/t950-anwar-i-m-a-motherfuckin-king http://www.theothersiderpg.org/t961-anwar-l-sharafi-609-611-1201 http://www.theothersiderpg.org/t965-anwar-l-sharafi-king-sharafi
I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. 1454767171-bizut-tower
Dylan M. Dawkins
"I know I've got a big ego" - Bizut
Messages : 50
Age : 25
Célébrité : gigi hadid.
Pseudo internet : stacy.
Arrivé le : 18/01/2016
Ce qu'il faut savoir sur moi : I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. Tumblr_norn3a9MrT1qiis88o1_500

I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. Tumblr_o1pv23i1X41sx607oo1_500
They say that it's overrated, well they ain't doin' it right. All day I dream about sshh... with you.

I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar. Tumblr_nl0qyfeb9y1r5cg30o6_250
We are friends for life, hold that deep inside. Let this be you're drive to survive.
(#) Mer 16 Mar - 12:02

I'd love to hold you close, tonight and always.
Anwar L. Sharafi & Dylan M. Dawkins.



Je vais pour placer ma superbe réplique « j'ai toujours raison, tu devrais t'y habituer. » mais rien que le temps d'y penser il se rapproche de moi et me donne envie de tout, sauf d'ouvrir la bouche pour sortir une connerie. Jamais aucun homme ne m'a regardé avec autant d'envie qu'Anwar en ce moment même et ça me fais un effet fou. Lorsque ses lèvres trouvent les miennes, c'est l'explosion. Je soupire d'aise, il n'y a pas meilleur endroit où je pourrais être en ce moment que dans ses bras. Sa main qui glisse sur moi laisse une trace brulante sur son passage, me faisant frissonner. Je ris doucement après sa remarque, et je dois avouer qu'il a raison : ce baiser valait vraiment le coup de finir à l'hôpital. Même si je sais que jamais il ne me ferrais de mal, du moins pas physiquement et surtout au point de m'emmener à l'hôpital. Je l'observe alors que son regard est posé ailleurs sur moi, je me mordille la lèvre d'envie, l'envie que ça recommence. Que ses lèvres se perdent à nouveau sur les miennes. Ses doigts me font frissonner, ses lèvres se font un chemin le long de mon cou libre d'accès de part mon choix de tenue pour dormir. J'ai un petit sourire qui se dessine suite à sa révélation, bien sûr il en est de même pour moi. Mais devais-je vraiment le lui avouer ? Après tout, de base je venais le voir pour qu'il m'aide à m'endormir, il est bien meilleur que la camomille si vous voulez mon avis. Mais en continuant ainsi je ne suis pas sûre de réussir à dormir. Sa main s'aventure plus bas en se posant sur ma taille, je souris lorsqu'il reparle de l'hôpital, il fait une fixette dessus on dirait. Apparemment il me croit réellement capable de l'y envoyer. Bon techniquement je pense que j'en serait effectivement mais bizarrement j'ai d'autres idées en tête. « Pour le moment ce n'est pas vraiment ce que tu risques. » Alors continue. J'ai l'impression d'être si faible lorsque je suis dans ses bras, dans cette position plus précisément, je crois que je pourrais faire à peu près n'importe quoi pour que son corps reste contre le mien, que ses mains continuent de se balader sur moi et que ce moment ne finisse jamais. Mes bras s'enroulent autour de son cou, je crois qu'à ce moment précis, chaque centimètre de ma peau est collé à lui. Mes lèvres trouvent à nouveau les siennes et nos langues recommencent à danser ensemble pour mon plus grand plaisir. Je resserre ma prise autour de lui, frottant mon bassin contre le sien. Sentir son plaisir contre moi, ne fait qu'augmenter le mien et aussi regonfler mon ego comme jamais. J'ai l'impression d'être une fille désirable et sexy à un point inimaginable. Je crois que je n'ai jamais réussi à faire tant d'effet à un homme tout en étant toujours habillée, peu habillée certes, mais tout de même. Je n'ai pas besoin de me poser de questions pour savoir si c'est vraiment le bon moment, si nous n'allons pas trop vite. Ca fait un moment que l'on en a envie l'un comme l'autre autant se laisser aller. Continuant d'onduler mon bassin contre lui, je me dis que c'est finalement moi qui risque de finir à l'hôpital. Mes mains glissent dans son dos, le parcourant du bout des doigts apprenant et essayant de retenir les formes de son corps d'une nouvelle façon qui m'était encore interdite avant ce soir. Mes lèvres glissent sur sa mâchoire, habituellement je lui lance toujours une remarque sur le fait qu'il pique, bizarrement ce soir je m'en accoutume très bien. Je finis par glisser mes baisers sur le haut son torse, ses tatouages m'ont toujours fasciné, et j'avoue que de poser mes lèvres dessus c'est autre chose que de les recouvrir de caresses. Personne ne le sait mais c'est ce soir que Dywar commence vraiment finalement...

© code par Nostaw.

_________________
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves, where our eyes are never closing, our hearts were never broken, and time's forever frozen, still.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.theothersiderpg.org/t1045-dylan-baby-i-loved-you-fir http://www.theothersiderpg.org/t1096-dylan-out-here-it-s-just-you-and-i http://www.theothersiderpg.org/t1097-dylan-m-dawkins-609-296-0602#21712 http://www.theothersiderpg.org/t1098-dylan-m-dawkins-she-s-not-afraid#21718
Contenu sponsorisé
(#)

 Sujets similaires
-
» I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar.
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Absolarion Love.
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» Love Hina

 :: Blawenburg