BIENVENUE A TOUS SUR THE OTHER SIDE ! :rebondit:
Nous sommes heureux de vous accueillir sur cette deuxième version, les nouveautés se trouvent ici, n'hésitez pas à poster à la suite. :cute:
VOUS POUVEZ AIDER LE FORUM SI VOUS LE VOULEZ :
En postant sur notre fiche bazzart, fiche prd et voter au top-site ! :sauchou:
Le Deal du moment : -98%
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 ...
Voir le deal
0.32 €

Partagez

 Reach for the light when you've lost life's wonder + lenny

Reach for the light when you've lost life's wonder + lenny 1454767176-membre-gone
Nicolas E. Wherry
Nicolas E. Wherry
"Cause I'm a nightmare dressed like a daydream" - Gone Club
Messages : 175
Age : 28
Célébrité : Aaron Johnson
Pseudo internet : Seigneur Lolita
Arrivé le : 24/02/2016
Ce qu'il faut savoir sur moi : Too much soul to be handled.
Guitariste et chanteur. Romantique torturé. Autodidacte flemmard. Confident idéal qui reste très secret sur lui-même. Solitaire mais sociable. Ni fêtard, ni fumeur.
Reach for the light when you've lost life's wonder + lenny 891720200x320normal


(#) Sam 27 Fév - 14:09

Reach for the light when you've lost life's wonder.

avec Lenny Hepburn

Comme la plupart des samedis, Nicolas n'était sorti du lit qu'en fin de matinée. Il avait passé une bonne partie de la soirée à travailler des chansons, berçant la maisonnée endormie de sa voix de ténor et des mélodies tristes de sa guitare. Personne ne se plaignait jamais de ses sessions musicales nocturnes, qui avaient lieu depuis le début de son adolescence. La maison était bien insonorisée, la chambre du petit prodige était bien isolée, et si son père venait à l'entendre il se rendormait avec aux lèvres un sourire fier et ravi. Après des heures de reprise, les yeux clos, les cheveux défaits, les sens focalisés sur la recherche de la parfaite note, le parfait son, le parfait mot, Nicolas avait écrit quelques lignes sur la liasse de feuilles éparpillée sur son bureau, avant de sombrer dans son lit. Le lendemain, il avait passé plusieurs heures à s'étirer, à tourner et se retourner sous les draps, à soupirer d'aise en sentant son chat venir se glisser dans son cou. Il rêvait d'Emma, il se refaisait le film de leur rencontre, de leurs moments, il changeait toujours la fin, faisait en sorte qu'elle ne le quitte pas. Quand le sommeil le quitta complètement, il était onze heures trente et il avait une boule amère de chagrin dans la gorge.
Un vrai cliché romantique.

Il n'avait pas envie de se lever, mais il fallait bien reprendre le cours de sa vie. Keep going through the motions. Après un soupir, il s'étira une dernière fois et quitta son lit. A l'entente de ses pieds sur le sol, son berger allemand accourut pour le saluer et réclamer une caresse. Nicolas s'habilla rapidement, enfila un gros pull, passa une main dans ses cheveux et engloutit une pomme avant de sortir de chez lui. Nana gémit derrière la porte pour se plaindre de n'avoir pas été emmenée en balade. Son maître prit la direction du quartier sud.

C'était probablement son quartier préféré de Princeton. Il aimait bien la maison de son père, isolée, près du lac, mais Cedar Grove n'avait pas le charme idyllique de Coxs Corner. C'est ici que Nicolas trainait la plupart du temps quand il voulait prendre l'air. Les mains dans les poches, il laissa ses jambes le guider nonchalamment dans les rues et atterrit devant l'un de ses endroits favoris : Arial, la librairie. Nicolas n'avait pas besoin d'excuse pour entrer dans une librairie, rien que le plaisir d'être entouré de livres était suffisant, mais il se trouvait que cette fois-ci il avait en plus un livre ou deux à acheter. Pour ses lectures personnelles il aimait dénicher de vieilles éditions d'occasion, mais en étant étudiant en littérature il avait un certain nombre d'oeuvres à se procurer dans des éditions récentes et précises. Beaucoup d'étudiants achetaient toutes leurs oeuvres de l'année dès septembre, mais Nicolas aimait étaler ces achats tout au long de l'année afin d'avoir plusieurs fois le plaisir de chercher un livre, le trouver, l'acheter, le ramener avec lui et le découvrir.

Il poussa la porte de la boutique et entreprit de flâner dans les rayons. Il savait ce qu'il cherchait mais nul besoin de se presser ! Il voulait prendre le temps de savourer l'endroit. La vue des livres, le calme de la librairie, l'odeur, les couleurs, la disposition des rayons, tout lui plaisait. Alors qu'il promenait ses mains sur les dernières rééditions de Steinbeck qui venaient de paraître, Nicolas repéra Lenny, non loin. Il l'observa un instant. Nicolas lui avait déjà parlé plusieurs fois, juste un peu, principalement de livres, mais c'était suffisant pour le jeune empathique qu'il était pour se faire une idée du jeune vendeur. Il appréciait son accent et son attitude d'anglais poli, mais il l'avait surtout senti en retrait. C'était un trait de personnalité qui l'attirait quand il le retrouvait chez les autres, parce que quelque part il avait l'impression de pouvoir être compris, mais au-delà de ça c'était souvent un indice que la personne ne se sentait pas très bien. Nicolas avait toujours trouvé un air inquiet à Lenny et jusque là il n'avait pas osé s'en mêler. Ils se connaissaient à peine et Nicolas n'aimait pas envahir les gens qui avaient manifestement envie d'être tranquilles.

Seulement aujourd'hui, Lenny semblait particulièrement contrarié et cela embêta Nicolas. Il décida d'aller lui parler. En douceur, il le rejoignit.


"Hey. Salut. J'ai un ou deux bouquins à acheter, mais j'hésite, tu pourrais me donner un coup de main ? Je n'arrive jamais à me repérer dans vos rayons, vous bougez les livres de place tous les mois ou quoi ?"

C'était un mensonge bien sûr, le jeune homme était tout à fait capable de trouver ce qu'il voulait, mais il voulait aborder Lenny sur un terrain familier d'abord, pour ne pas le brusquer.

"Je voudrais lire quelques oeuvres des soeurs Brontë, mais je ne sais jamais par quoi commencer. Wuthering Heights ou Jane Eyre ? Villette ou Shirley ? Si tu peux m'aider à résoudre ce dilemme, tu me soulagerais grandement."


Son sourire calme s'étira, illuminant son visage, tandis qu'il exagèrait volontairement le dramatique de la situation dans l'espoir d'amuser le jeune libraire.

acidbrain
http://www.theothersiderpg.org/t1538-nick-wherry-too-much-soul-t http://www.theothersiderpg.org/t1552-nicolas-we-ll-talk-for-the-rest-of-our-lives-in-divine-excitement#32029 http://www.theothersiderpg.org/t1560-nicolas-pas-de-demi-mesure-tout-dans-la-demesure http://www.theothersiderpg.org/t1588-nicolas-wherry-609-161-9914

 :: Coxs corner